le serment

Je vous ai décrit un peu, à travers quelques articles la difficulté d’être bègue. J’ai aussi affirmé que cela n’empêchait pas de vivre. A travers la liste des bègues célèbres, vous avez pu reconnaître des comédiens, scientifiques etc …

Imaginez maintenant le parcours d’un bègue qui veut devenir médecin. Imaginez comment peut se passer le serment d’hyprocate, le moment où devant ses pairs un futur médecin doit affirmer ses voeux.

Lors de la réunion d’information sur le bégaiement de l’adolescent, j’ai pu découvrir le serment, court métrage de Virginia BACH.

10 minutes d’images qui illustrent très bien les difficultés d’un bègue: devoir supporter les rires, être incapable de dire ce qu’il veut, l’anticipation du bégaiement, les blocages …

retour à l’accueil

2 Réponses à “le serment”

  1. Ninie dit :

    Petite anecdote que j’avais oubliée ! quand j’avais 13-14 j’avais un toubib bègue, bien entendu à cet âge là c’est très rigolo et on est loin de réfléchir à ce que ça peut impliquer chez le sujet et du coup à chaque fois que j’y allais pour un mal de ventre il m’auscultait et lâchait « çççççççççç ça gu..gu..gu..gu..gargouille » et moi j’étais pétée de rire je n’en pouvais plus, surtout qu’en général mon petit copain de l’époque m’accompagnait et que c’était un fou rire assuré !!! mince quand j’y pense ce soir je me dis ça n’a pas du être cool pour ce médecin !!!!

  2. junta dit :

    je pense qu’il en a vu d’autres.
    De ta part c’était plus de la maladresse, que de la méchanceté. Bien sûr ça fait toujours un petit quelque chose mais je ne pense pas que ça l’ait blessé.

Laisser un commentaire